Le Gravel où ça ? Nature is Bike à Angers

GRAVE100-DTSWISS_Nature-is-Bike@F-BOUKLA
Crédit photo : « Nature is Bike » par Fabien Bouklat

L’idée de cet article m’est venue suite au Gravel Festival « Nature is Bike » qui s’est tenu du 24 et 26 juin 2022 du côté d’Angers.

« Nature is Bike » par kryzalidfilms


Tout d’abord, une épreuve de 317 km pour relier Arromanches-les-Bains à Angers, le « Gravel Of Legend Legendre », puis deux épreuves plus courtes le « Gravel 100 DTSwiss » et le « Gravel 50 Bryton ».
Au total, ce sont plus de 500 personnes qui ont participé à ces différentes épreuves.

GRAVEL-OF-LEGEND_NATURE-IS-BIKE_F-BOUKLA (1)
Crédit photo : « Nature is Bike » par Fabien Bouklat
GRAVEL-OF-LEGEND_NATURE-IS-BIKE_F-BOUKLA (2)
Crédit photo : « Nature is Bike » par Fabien Bouklat
GRAVEL-OF-LEGEND_NATURE-IS-BIKE_F-BOUKLA (8)
Crédit photo : « Nature is Bike » par Fabien Bouklat
GRAVEL-OF-LEGEND_NATURE-IS-BIKE_F-BOUKLA (9)
Crédit photo : « Nature is Bike » par Fabien Bouklat

Je m’intéresse au gravel depuis quelques années même si je ne le pratique pas encore, je reste encore sur le vélo de route et le VTT en tant qu’ancien triathlète.
J’ai connu cette discipline via les podcasts Ultra Talk d’Arnaud Manzanini, Spotzle de Richard Delaume et Stéven le Hyaric (dernier vainqueur de la Race Across France 2022 pour la version 2500 km).

Commençons par définir le gravel, qui semble à mi-chemin entre le VTT et le vélo de route.
Allons piocher sur Wikipedia et retenons les extraits suivants qui me semblent bien caractériser cette « nouvelle » pratique.


Le gravel (signifiant en anglais : gravier) désigne à la fois une pratique cycliste et le vélo utilisé pour cet exercice.

Wikipédia


Le gravel est une pratique du vélo qui mélange des passages sur route ainsi que sur des sentiers, des pistes et des chemins. Elle se rapproche du cyclo-cross mais avec une moindre notion de performance, et s’exerce en général sur des sorties plus longues d’où un besoin de confort supplémentaire. La pratique s’est développée depuis plusieurs années aux États-Unis, …
Les vélos de type gravel ont aussi participé au succès du bikepacking, une pratique de voyage à vélo à mi-chemin entre le cyclotourisme (ou trekking) et l’ultra-endurance, plus sportive que le cyclotourisme et avec un équipement plus léger, mais plus touristique qu’une épreuve sportive, généralement étalée sur plusieurs jours avec des étapes de bivouac sauvage en pleine nature.

Wikipédia

Ainsi on comprend que le gravel permet à ses pratiquants de faire des « balades » plutôt longues sur tous les types de chemins, d’où le vélo hybride entre un VTT et un vélo de route mais ressemblant plus à ce dernier.
Ces pratiquants cultivent un sentiment de liberté qui s’est largement répandu après les périodes de confinement de l’année 2020.
Par conséquent, je pense que le développement du « graveule » va encore s’accélérer sensiblement.

N’est-ce pas une bonne chose de favoriser une activité qui permet de voyager plus ou moins loin sans émission de CO2, en faisant du sport ?

J’attends vos retours en attendant de vous croiser sur les routes de France dès que j’aurai acheté un gravel, bien sûr !

Pilates et running : OK ou KO ?

Suite à mes gros problèmes de dos de 2020, je me suis mis à faire très, très régulièrement des exercices pour améliorer la mobilité de mon dos. Et c’est une réussite, d’autant plus éclatante que j’ai pu accompagner mon ami Alain sur l’Ecotrail de Paris version 80 km, en courant en Fivefingers.
Suite à cette course, que j’ai préparé en un mois seulement, à part les courbatures normales, je n’ai pas eu la moindre douleur au dos.

Très bien vous pourriez me dire, mais quid du Pilates ?
Et bien les exercices, que je fais depuis plus d’un an, pour améliorer ma mobilité articulaire, donc mon amplitude de mouvement et aussi ma « souplesse » comme on dit à tort, permettent un meilleur contrôle neuromusculaire.

Et c’est là qu’arrive le Pilates. Son nom originel est la contrologie. Car son objectif est de faire des mouvements en conscience, « en contrôle » afin de développer ce lien entre la tête et le corps. C’est cette activité en conscience qui donne les meilleurs résultats et c’est pour cela que je me dis que je fais du Pilates.

En attendant que nous en discutions plus en avant si vous le souhaitez, je vous mets une vidéo sur les origines du Pilates.

Vidéo : une histoire animée du Pilates

[RP] Projet 666 : le désert du Namib en vélo

Projet 666 : étape 1, le désert du Namib

Connaissez-vous Stéven Le Hyaric ?
C’est un ancien cycliste Élite qui s’est converti en aventurier, conférencier, … Vous pouvez le découvrir sur son site . C’est surtout un homme qui a des valeurs, des convictions et qui souhaite faire bouger les choses.

Il a fait le Paris – Dakar, pas le rallye auto, mais en vélo et en 20 jours il y a quelque temps et c’est à peu près à cette période que je l’avais découvert. Il partageait au quotidien son avancée avec ses hauts et ses bas. C’est émouvant, passionnant, avec cette touche de vérité qui force l’empathie.

Début juin 2021, Stéven repart dans le désert, le désert du Namib qui constitue la première étape de son nouveau projet : le « projet 666 », rien de diabolique, que du sympathique.

Il repart pour 4000 km en 20 jours sous le soleil évidemment !

Pour cela, il a besoin de notre aide à tous : suivez le sur instagram, ses lives sont géniaux, soutenez le financièrement, bref, soyons tous à ces côtés 😉