20 km de Paris : record pulvérisé de 7 min !

Bonjour tout le monde,

Vendredi dernier je récupère en catastrophe un dossard préférentiel pour cette course que je n’avais pas faite depuis 4 ans.

La dernière fois, j’étais pacer pour une amie et nous visions 2h. Finalement nous avions réalisé 1h50.

Hier matin, étant donné les conditions automnales, l’objectif était juste de battre mon record car je n’avais pas suivi de préparation spécifique loin de là : à peine deux séances de vitesse il y a deux semaines.

Pour couronner le tout, je croyais que la course avait lieu le 21 et j’ai réalisé jeudi dernier que c’était le 14/10.

Donc hier matin, j’ai quitté la maison à 7h50 direction la Tour Eiffel en passant par la Défense.

Tout au long du trajet, le flot de coureurs grossit et c’est le bouquet sur la ligne 6 entre l’Etoile et Bir Hakeim.

Direction le stade/vestiaire.

Je connais le chemin et cela permet de rester tranquille, je suis dans le timing. Etrangement serein, mais un peu triste, ma petite famille (Adrien mon fils, et Colomba ma compagne) n’a pas pu m’accompagner à cause de la pluie importante annoncée.

Déjà que ce n’est pas agréable pour le coureur, c’est la plaie pour les accompagnateurs, chapeau bas et merci à ceux qui nous ont encouragés.

Je récupère un tee-shirt officiel, très beau. Je vais le porter avec plaisir lors des entraînements.

Je prends la température des lieux : frais et humide comme prévu mais il ne fait pas trop froid.

H-45 min : je m’habille, dépose mes affaires à la consigne et direction le sas « préférentiels », une première pour moi.

C’est tip top d’être en avant avec l’assurance de pouvoir se lancer au mieux dès le départ.

H-15 min : départ des « giolettes » – l’orthographe est faux, j’attends vos corrections. Bon courage les gars et les filles ! J’en rattraperai pas mal durant la course.

H-5 min : départ des coureurs en fauteuil, eux je ne les verrai plus🙂

Heure H : c’est parti, il était temps car la pluie a commencé et rester sans bouger ce n’est jamais bon.

En moins d’une minute, je passe la ligne de départ, merci le sas « préférentiels ».

Je suis tout de suite dans l’allure, la première côte passe sans problème, je croyais qu’elle était plus pentue, peut-être que les trails que je fais souvent sont utiles au final😉

Petite tension au niveau du pubis, un arrêt technique s’impose sur l’avenue Foch et là je prends mon envol. Libéré de cette légère angoisse, je me relâche pleinement et je prends le bon rythme avec le meneur d’allure 1h40 en point de mire. Du tout bon je vous dis.

Descente vers Longchamps, il s’agit de ne pas s’emballer, car qui dit longue descente dit a minima longue montée pour récupérer le dénivellé, donc on y va mollo.

Les kilomètres s’enchaînent tranquillement sans à coups.

Sur la route, je n’ai pas pris ma poche à eau, contrairement à ce que je fais à l’entraînement. Le km5 et le premier ravito est le bienvenu.

Au km 10, je prendrai mon 1er gel, espérant ne pas avoir une baisse de forme avant.

Km 7, je me sens suivi depuis un moment, je ralentis un peu et je fais la connaissance d’un coureur, pompier de Paris de son état, à qui je sers de lièvre. On fait ami-ami et je me remets donc mon rythme.

On arrive Porte d’Auteuil avec son ravito et mon premier gel, il était temps car je sentais la baisse de régime arriver.

L’effet est quasi immédiat, merci Overstim’s, …

Je suis dans le flow et ma lecture du Chi Running de Danny Dreyer me sert beaucoup : conservation d’une fréquence élevée et gestion de la longueur de la foulée. Je mets tout cela en pratique pour mon plus grand bonheur🙂

Du coup les kilomètres s’enchaînent sans problème et mes Saucony Kinvara 3 ressemblent à des pantoufles si je puis dire. Est-ce que je plane ?

En tous cas, je suis bien alors que je n’ai jamais été aussi vite depuis longtemps sur une course. L’objectif de battre mon record est vraiment à portée de main. Les 1h35 sont à l’horizon.

Mais je ne m’enflamme pas, le coup de mou est toujours possible. Donc méfiance mais tout de même !

On arrive au km 13 et mon ami rend les armes, il paie son manque d’entraînement : good luck buddy.

Tunnel du pont de l’Alma : il fait plus chaud et c’est très agréable, cela donne la pêche …

On arrive au Louvre et on traverse la Seine, c’est du tout bon🙂

Cela sent l’écurie.

On sent que l’allure s’accélère, tout le monde veut en finir au plus vite.

Le dernier kilomètre est là, on va pouvoir lâcher les chevaux tout doucement.

Les 200 derniers mètres, je me rappelle que j’étais sprinter dans ma jeunesse et j’essaie d’imiter Usain Bolt sur la ligne droite aux JO de Londres. Je suis nettement plus saccadé mais j’avance vite.

Yep, c’est fait : 1h 33min 10 sec !!!!!

Je suis aux anges, c’est fait et bien fait malgré le temps.

Sans les pauses ravito et autres arrêts techniques, j’étais à 1h30, du tout bon🙂

Merci aux spectateurs, aux autres coureurs et à tous les bénévoles.

On récupère le petit sac de ravitaillement, good, la médaille, on est toujours fier de la porter et direction les vestiaires pour se changer et se sécher.

Je récupère mes affaires et mon portable. Je préviens toute la famille, je me change et repars.

Je reçois les premiers SMS de félicitations de ma chérie, mon fils, un de mes frères, mon père, … Je craque, je pleure de joie d’avoir tant de soutien à distance. C’est fort, c’est bon.

Maintenant, direction Sèvres pour un retour au bercail afin de partager tout cela.

J’arrive à la maison et là ma petite famille me félicite déjà par la fenêtre alors que je suis encore dans la rue, les larmes montent aux yeux.

Je monte les escaliers et mon fils me rejoint, là je re-craque un peu.

Entré dans l’appart, quel délicieux fumet, Colomba n’a pas pu venir mais elle m’a préparé de succulentes pasta alla bolognese maison.

Après l’effort, le réconfort, un bon déjeuner en famille et j’ai faim …

Le Disciple en direct de la Runnosphère.

6 réflexions sur “20 km de Paris : record pulvérisé de 7 min !

    1. C’est pas faux mais c’est pas mal dû au minimalisme et à l’apprentissage d’une nouvelle foulée plus efficace et plus économique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s