Trail urbain, Humarathon, …

logohumarathonDimanche 13 avril 2014 a eu lieu une nouvelle édition de l’Humarathon organisé par l’Humanité sur les communes de Ivry sur Seine et Vitry sur Seine.

C’est une grande matinée de courses à pied avec le programme suivant :

  • un 5 km ;
  • un 10 km (label FFA);
  • un trail urbain ;
  • et le semi-marathon international (label FFA).

J’avais couru le semi-marathon il y a 10 ans et j’y avais battu mon record de l’époque (1 h 40).

C’est donc avec un à priori favorable que j’ai accepté l’invitation VIP de l’organisation en tant que blogueur de la Runnosphère.

Cette invitation particulière m’a permis de « vivre » la matinée avec Paul et Benoit, les deux personnes en charge des athlètes élite.

Programme très matinal pour ma part avec un RDV à l’hôtel des athlètes à 7 h.

Après une balade très matinale dans le métro parisien, je suis arrivé à l’heure dite et j’ai retrouvé Philippe alias « Jahom, runner« , autre membre de la Runnosphère avec qui j’ai fait le trail urbain.

Nous retrouvons très rapidement nos hôtes Paul et Benoit avec qui nous discutons activement. On parle aussi bien de l’organisation que de l’état d’esprit des coureurs et j’apprends avec étonnement que les élites, ces champions étrangers qui courent si vite, ont parfois du mal avec nos habitudes. Ils passent littéralement, du jour au lendemain des plateaux africains aux hôtels occidentaux et la transition n’est pas toujours facile.

Le temps passe et c’est le départ des élites pour le semi-marathon.

De notre côté, Philippe et moi devons aller récupérer nos dossards. C’est l’ancien patron de la course, accompagné de son épouse, qui nous amène sur le point de départ. Quelle gentillesse à l’image de toute l’organisation.

Les dossards retirés, nous nous changeons et partons nous échauffer afin de découvrir les premières centaines de mètres du parcours.

Nous allons faire le trail urbain de 10,5 km et c’est le parcours nous est totalement inconnu.

Pas d’appréhension mais nous ne savons pas trop comment aborder cette « courte » course par rapport à nos habitudes.

Une fois n’est pas coutume, je suis aux avant-postes sur la ligne de départ. Les participants ne sont pas trop nombreux, une grosse centaine (environ 110) et cela change des grandes courses comme le marathon de Paris ou de Paris-Versailles que j’avais faite en septembre dernier et je parle même pas de mon marathon de Berlin en 2012.

Bing ! C’est le départ et me voilà aux avant-postes mais je ne m’enflamme pas, c’est court mais c’est un trail donc cela va monter et descendre et il y aura forcément des ruptures de rythme.

J’adopte un rythme de croisière proche de 13 km/h et je profite du paysage.

humarathon-temps-de-passage 2014-04-22 à 18.31.41

C’est une règle d’or de mes courses : « run for fun » donc même si le temps est gris, je regarde, d’autant plus que ce trail de bitume – merci Philippe pour l’expression – est assez agréable.

Avec les kilomètres qui passent le peloton s’étire et je me retrouve assez esseulé mais comme cela je peux respecter mon rythme. Pas de cadence pré-établie, je me fie à mon ressenti. Tout roule pour le mieux jusqu’au km 7.

Là se profile une côte, ou même une méga-côte, je ne le savais pas mais je sens qu’il va falloir gérer cela en douceur.

Donc on y va tranquille ou presque mais cela dure, et je suis un peu dans le dur …

J’en profite pour faire un arrêt pipi, une de mes spécialités, je suis une vraie fontaine.

Je repars de plus belle, cette course fait presqu’un kilomètre mais heureusement ce n’est qu’une question de souffle et les jambes sont encore souples🙂

Etant donné le dénivelé accumulé et le paysage aux alentours je devine que l’on a atteint le point haut du parcours et je me réjouis que tout sera en descente pour la fin.

humarathon-2014-profil-altimetrique-commentee_2014-04-22_à_18_35_52

Je ne me trompe pas et c’est avec une grande joie que je déboule sur la ligne droite d’arrivée.

Une semaine après le marathon de Paris, je me prends pour Bekele et j’accélère avec une belle foulée médio-plantaire pour les connaisseurs, tout en cycle arrière, je sens bien les talons qui remontent bien derrière, je rebondis, yeah que c’est bon !

Au final, 48 min 11 et une 20 ème place sur 114. Gosh😉

classement-humarathon-2014-modifie 2014-04-22 à 18.15.03Je suis très satisfait.

Philippe et moi récupérons nos affaires et direction la ligne d’arrivée pour assister à l’arrivée des champions du semi ( voir la vidéo).

Comme prévu ce sont les favoris qui gagnent, en l’occurence les jumeaux Ogari (22 ans) en 1 h 01 min 22 et Leonidah Mosop qui s’impose en 1h11’47’’.

Avec les événements en Ukraine, les habituels coureurs russes et ukrainiens n’étaient pas là et il y a eu un creux entre les vainqueurs les suivants.

Voir cette arrivée dans des conditions aussi favorables (encore merci Paul et Benoit) m’a donné envie de recourir ce semi. Je mets une option pour l’année prochaine.

En tous cas, une belle course rapide que je vous conseille.

Une dernière photo, Philippe et moi dans la zone photo🙂

20140413_111206-crop-resize

Une réflexion sur “Trail urbain, Humarathon, …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s