L’effet canicule … et on repart

heatwave in the city and hand showing thermometer
heatwave in the city and hand showing thermometer

Je pensais bien supporter la chaleur et ce fut globalement le cas.

Par conséquent, j’ai pu continuer à m’entraîner sans problème.

Il faut tout de même faire très attention à son hydratation. Moi qui court toutes mes séances sans boire, je prenais tout de même un peu d’eau pour les séances longues.

Toutefois vendredi dernier, je n’ai pas pris assez de précautions, j’ai tenté le diable et j’ai perdu.

En effet, j’ai tenté de faire une séance au seuil du type 5 km d’échauffement puis 15 fois (500m SL2 + 500m SL1) + récupération. Avec près de 36 degrés, j’ai tenu 13 km et encore.

Ce fut difficile et j’ai retrouvé les sensations que je n’ai parfois qu’en course quand on est mort mais qu’il faut continuer pour ne pas abandonner.

C’est une bonne leçon.

Je suis rentré à la maison en bus. Là j’ai beaucoup bu, car j’étais bien déshydraté, bien plus que ce que je n’avais imaginé.

Le lendemain, tout était oublié et j’étais prêt à repartir. Je me suis quand même reposé le samedi et j’ai recouru le dimanche.

Ce début de semaine a été très calme avec 2 séances (lundi et mercredi) mais je vais faire un bloc à partir de ce soir en allant crescendo (1h aujourd’hui vendredi, 1h30 – 2h demain et 2h+ dimanche).

Go, go, go

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s